L’Atlas des oiseaux nicheurs de l’Ontario – Prise 3!

La période de collecte des données du troisième Atlas des oiseaux nicheurs de l’Ontario (3e atlas) commencera le 1er janvier 2021. Pendant une période de cinq ans, des citoyens scientifiques bénévoles noteront la présence des espèces nicheuses dans l’ensemble de la province, du sud au nord.

Le 3e atlas est un partenariat entre les mêmes entités que le deuxième : Oiseaux Canada, le Service canadien de la faune (Environnement et Changement climatique Canada), Ministère des Richesses naturelles et des Forêts – Gouvernement de l’Ontario, Ontario Field Ornithologists (OFO) et Ontario Nature.

Les bénévoles sont au coeur de la réussite de l’Atlas. La réalisation de ce projet d’envergure et de science citoyenne ne sera possible qu’en comptant sur la participation importante des observateurs d’oiseaux de l’Ontario. L’Atlas est un bel exemple de ce que cette communauté peut accomplir lorsqu’elle se mobilise pour atteindre un objectif commun.

Le 3e atlas sera une grande aventure pour les ornithologues amateurs ontariens qui rendront ce projet possible! Un tel projet ne pourrait se réaliser sans vous!

Objectif de l’Atlas

L’Atlas a pour objectif de cartographier la répartition et l’abondance relative des quelque 300 espèces d’oiseaux qui nichent en Ontario, depuis l’île Middle, dans le lac Érié, au sud jusqu’à la baie d’Hudson, au nord.

Les données récoltées sur une période de cinq ans fournissent de l’information essentielle aux chercheurs, aux scientifiques, aux fonctionnaires et aux professionnels de la conservation. Elles orienteront les politiques environnementales et les stratégies de conservation à venir dans les prochaines années.

Les données des deux éditions précédentes de l’Atlas des oiseaux nicheurs de l’Ontario ont été recueillies de 1981 à 1985 et de 2001 à 2005; elles ont été présentées dans deux volumes résumant les résultats des relevés. Deux énormes projets… réussis! Nous espérons que le 3e atlas sera encore meilleur en présentant un portrait sans précédent de l’état, de la répartition et de l’abondance des populations des oiseaux nicheurs de la province. Sans compter une imposante base de données qui servira à la conservation de l’avifaune pour les années à venir.

Comment l’Atlas est-il réalisé?

Le territoire faisant l’objet d’un atlas est divisé en parcelles de 10 kilomètres carrés. Dans chaque carré, l’atlasseur cherche à trouver le plus d’espèces nicheuses possible. L’atlasseur qui sait bien identifier les oiseaux par leurs chants peut effectuer ce qu’on appelle des points d’écoute (dénombrements ponctuels) d’une durée de cinq minutes. Il faut réaliser au moins 25 de ces points d’écoute dans une saison pour pouvoir établir un indice d’abondance pour chaque espèce dans une parcelle. Des coordonnateurs régionaux organisent l’affectation des observateurs bénévoles et passent en revue les données recueillies dans la région dont ils ont la responsabilité.

Le territoire comprend près de 2000 carrés au sud de Sault Ste. Marie et de Sudbury et doit être entièrement couvert. Dans le Nord, en raison de la faible densité de la population humaine et de la difficulté d’accès au territoire, seule une parcelle sera couverte dans chaque bloc de 100 kilomètres carrés jusqu’à la baie James et la baie d’Hudson.

Les données provenant de chaque carré sont cartographiées de manière à montrer la répartition de chaque espèce. Les données obtenues lors des points d’écoute dans chaque parcelle démontrent l’abondance relative de chaque espèce dans l’ensemble de la province. Un des points saillants du projet sera la comparaison entre les cartes d’abondance du 2e atlas et celles du 3e atlas; cela nous placera à la fine pointe des connaissances sur l’avifaune à l’échelle du continent.

Qui peut participer?

Tous et toutes peuvent participer à la collecte de données. Cependant, plus vous perfectionnez votre niveau d’habiletés, plus votre contribution sera efficace et substantielle.

Il est beaucoup plus facile de détecter la présence de toutes les espèces dans une parcelle lorsqu’on peut les identifier par leurs chants et leurs cris, surtout parce que les observations ont principalement lieu l’été, saison où la végétation est dense et rend les oiseaux difficiles à voir. Et, bien sûr, les observateurs qui ont cette capacité sont plus efficaces et peuvent réaliser des points d’écoute et entrer davantage en contact avec la nature. Nous espérons que tous les participants chercheront à parfaire leur compétence dans l’identification des oiseaux à l’oreille pendant l’été 2020 en préparation pour le début de la campagne d’atlas en 2021.

Tous les observateurs sont bienvenus, quel que soit leur niveau. Demeurez aux aguets, car nous vous fournirons des renseignements sur l’inscription sous peu.

Améliorer votre capacité d’identification des oiseaux, surtout par la voix

Nous espérons qu’en se préparant pour la campagne du 3e atlas, les observateurs voudront parfaire leur compétence en matière d’identification des espèces.

En sachant quelles espèces ils risqueront de trouver dans une région particulière, ils pourront améliorer leurs chances de bien identifier les oiseaux qu’ils verront. Bien évidemment, les deux premiers atlas des oiseaux nicheurs de l’Ontario comptent parmi les meilleures sources d’information à cet égard! Le Guide photo d’identification des oiseaux d’Oiseaux Canada et les cartes de distribution et les Histogrammes d’eBird permettent de constituer des listes d’espèces susceptibles d’être présentes dans certaines régions. Il vous suffit de choisir la région ainsi que la période qui vous intéresse.

Malheureusement, en raison de la pandémie de COVID-19, les excursions d’observation et les activités en salle de classe ne pourront pas avoir lieu dans un avenir prévisible. Nous avons donc compilé de l’information qui vous permettra de peaufiner vos habiletés d’identification chez vous en utilisant votre ordinateur, votre téléphone intelligent ou des livres. Développer ses habiletés d’identification des oiseaux par le chant sera utile pour tous les participants, non seulement pour ceux qui effectueront des points d’écoute. Nous espérons que vous apprécierez les outils que nous vous proposons.

Note : Ce qui suit est une traduction – et dans certains cas une adaptation – du contenu anglais de la page des ressources d’apprentissage. Cette page présente de la documentation qui vous aidera à perfectionner vos aptitudes à identifier les oiseaux.

Birds Canada Privacy Policy | Accessibility Policy
Ontario Breeding Bird Atlas, Birds Canada, 115 Front Street, P.O. Box 160 Port Rowan, ON, N0E 1M0 Canada
Phone: 1-519-586-3531 E-mail: onatlas@birdscanada.org